Paroles de femmes : être en responsabilité chez Menway

8 mars 2019Actualités
  • 28
  •  
  •  
  •  
  •  

Avez-vous aimé cet article ?

Chez Menway, les femmes ont une place toute particulière. Représentant 77% des effectifs du groupe, elles sont également fortement présentes dans les postes à responsabilité. Ainsi, si nous nous efforçons de donner tous les jours aux femmes la place qu’elles méritent dans notre groupe, nous leur donnons, à l’occasion du 8 mars et de la journée internationale des droits des femmes, plus particulièrement la parole.

Qu’est-ce qu’être une femme et avoir des responsabilités chez Menway ? Ce n’est d’abord pas quelque chose de rare, « la moitié de mon Codir est composé de femmes » nous indique Christelle Sorbé, Manager Senior chez Menway Talents. Une remarque corroborée par Myriam Bué, « deux femmes sur quatre sont directrices régionales chez Menway Carrières » indique celle qui en est justement Directrice de la région Nord. Ainsi, être une femme et gravir les échelons chez Menway est quelque chose qui s’inscrit dans l’ADN du groupe.

Mais être une femme et manager, est-ce difficile ? « Je n’ai jamais rencontré de difficulté au sein de mes équipes » nous indique Célia Creveau, directrice chez Solerim. Même son de cloche chez Myriam Bué : « j’ai 20 ans d’expérience dans le métier. Ma légitimité vient avant tout de mon expérience ». Elle ajoute : « je n’ai jamais eu le sentiment d’être remise en cause en tant que manager, cela s’est toujours très bien passé avec mes équipes ». Alors qu’on sait qu’il est parfois difficile de s’imposer dans certains milieux, être une femme et en responsabilité chez Menway ne semble pas poser de problème.

S’imposer dans la relation commerciale : un autre enjeu

« C’est plutôt dans la relation commerciale où j’ai pu ressentir des difficultés » nous explique Myriam Bué. « Lorsque l’on se retrouve dans des milieux très masculins à vendre des dispositifs très techniques, on doit sans doute prouver davantage ». Elle poursuit : « se faire reconnaître en tant que femmes n’est pas toujours évident, les réseaux sont souvent consolidés de manière très masculine et une forme de sexisme peut parfois être insinuée ou indirecte ». Célia Creveau confirme : « face à des clients issus de milieux très masculins, on attendra sans doute davantage de maîtrise et donc de préparation ».

Se pose dès lors la question de : comment surmonter cela ? Pour Célia Creveau, « il faut se servir de sa différence, nous ne sommes pas là par hasard ». Myriam Bué ajoute de son côté : « il faut sans doute parfois un peu plus se battre mais je suis fière de ce que je suis, et je sais me servir de ma différence pour convaincre ». Être une femme peut donc finalement se révéler être un atout dans un contexte commercial, y compris lorsque celui-ci est très masculin.

Christelle Sorbé nous indique enfin « il faut assurément être convaincante et il s’agit d’un véritable levier pour changer les mentalités au niveau global ». Elle précise : « on n’a pas besoin de rentrer dans un numéro de charme, jouer habilement de sa différence suffit largement ». Et conclue : « le conseil que j’aurais à donner à une jeune femme en début de carrière serait : ‘soyez-vous-même mais adaptez-vous à la situation’ ». La clef du succès ?

Vous serez surement également intéressé par

  • 28
  •  
  •  
  •  
  •