Quels métiers sont difficiles à recruter ?

  •  
  • 2
  •  
  •  
  •  

Chaque année, Pôle emploi adresse un questionnaire à plus de 1,6 million d’établissements afin de connaître leurs besoins en recrutement par secteur d’activité et par bassin d’emploi. Au travers de son enquête « Besoin en main d’œuvre » il est montré que les recruteurs rencontrent certaines difficultés pour recruter sur certains métiers.

Les employeurs s’attendent à davantage de difficultés de recrutement

La hausse des intentions d’embauche s’accompagne d’une progression des anticipations des difficultés de recrutement : 37,5% des projets de recrutement seraient concernés en 2017 contre 32,4% en 2016, soit une augmentation de 5,1 points supplémentaires

Les métiers d’ouvriers qualifiés et les métiers d’aide et de soins aux personnes peinent à trouver leurs candidats

Dans de nombreux métiers d’ouvriers qualifiés et de techniciens, la part des difficultés de recrutement anticipées est largement supérieure à la moyenne nationale. Est concerné en premier lieu le métier de carrossier automobile pour lequel le pourcentage de projets de recrutement jugés difficiles est le plus élevé en 2017 (77,4%), en hausse de 16,6 points par rapport à 2016.

Plusieurs métiers du bâtiment connaissent des niveaux de difficultés importants cette année : couvreurs, couvreurs zingueurs qualifiés (74,1%), plombiers-chauffagistes (60,6%), menuisiers et ouvriers qualifiés de l’agencement et de l’isolation, en lien avec la forte progression du nombre de projets dans cette branche.

Par ailleurs, plusieurs métiers industriels qualifiés affichent également des niveaux de difficultés importants : chaudronniers, tôliers, ouvriers qualifiés travaillant par enlèvement de métal, techniciens en électricité et électronique, ouvriers qualifiés de la maintenance en mécanique.

Enfin, certains métiers liés à la santé ou d’aide aux personnes fragiles sont également présents dans cette liste : médecins, autres professionnels paramédicaux, aides à domicile.

Comme l’année dernière, la proportion de recrutements jugés difficiles est élevée pour les ingénieurs et cadres d’études et R&D informatique (62,8%), mais reste au même niveau que la moyenne des cinq années précédentes.

Vous serez surement également intéressé par

  •  
  • 2
  •  
  •  
  •