L’Intelligence Artificielle, le futur de l’emploi ?

30 mars 2018Tendances RH
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Avez-vous aimé cet article ?

L’Intelligence Artificielle (IA), dont certains économistes affirment qu’elle pourrait être la 4e révolution industrielle, devient une réalité dans bien des sujets. Et l’emploi n’allait pas lui échapper.

Les professionnels des ressources humaines ont désormais la mission d’appréhender les opportunités qu’offre l’intelligence artificielle dans leurs métiers : formation, gestion et anticipation des recrutements, management … tous les secteurs sont concernés.

La sélection par le matching

Le terme de matching arrive de plus en plus dans les métiers du recrutement, où, à l’instar des applications de rencontre, il s’agit de rapprocher un candidat d’une offre d’emploi, de manière automatique, par un algorithme. On parle alors de « matching affinitaire ».

L’idée, plus besoin de sourcer, l’intelligence artificielle le fait automatiquement, elle va chercher le bon profil pour le recruteur, ou la bonne offre pour le candidat dans toutes les bases de données auxquelles elle a accès. On n’y est pas encore, mais cela pourrait très vite arriver. Les limitations technologiques existent encore.

Anticiper les nouveaux talents

Le think tank européen IDATE Digiworld spécialisé dans l’économie numérique, annonce que le marché de la réalité virtuelle devrait atteindre 20 milliards d’euros d’ici 2020, contre 2,5 milliards en 2016. Les nouvelles innovations du secteur permettront aux recruteurs de présager les habitudes et comportements des futurs talents.

Des entreprises ont déjà commencé à utiliser ces technologies dans le recrutement. Le groupe Thales immerge ainsi des candidats dans un univers 3D, simulant une prise de poste virtuelle, afin d’analyser leurs comportements.

Demain, c’est peut-être l’IA qui s’occupera de faire toutes les analyses comportementales et verbales du candidat.

Vous serez surement également intéressé par

  •  
  •  
  •  
  •  
  •