L’expérience collaborateur, une stratégie à ne pas oublier

26 avril 2018Tendances RH
  • 43
  •  
  •  
  •  
  •  

Avez-vous aimé cet article ?

L’expérience collaborateur se définit par la vie qu’un salarié entreprend au sein de sa société. Ce sont l’ensemble des expériences qu’il rencontre dans son parcours, de son intégration à la séparation de son entreprise.

À l’image de l’expérience client, le but est de satisfaire l’employé afin que ce dernier devienne un ambassadeur, car si il est comblé de son travail, il véhiculera une ambiance positive de l’entreprise, séduira de nouveaux clients et attirera de nouveaux talents.

Les acteurs RH voient cette expérience collaborateur comme une nouvelle tendance, dont la mission est de réinventer une nouvelle relation avec les collaborateurs afin de conserver les nouveaux talents dans les entreprises.

Quelle est l’utilité d’une expérience collaborateur ?

Du point de vue de l’entreprise, l’avantage se situe au niveau de la performance de l’activité, si l’expérience est riche et satisfaisante pour les employés, leurs productivités et la qualité de travail sera bénéfique pour l’entreprise.

Ainsi, il est important que les ressources humaines centrent les collaborateurs au coeur de la stratégie interne du groupe, en considérant l’ensemble des salariés, à tous les échelons hiérarchique.

Du point de vue du salarié, le confort de cette stratégie se ressent sur la qualité de vie au travail des collaborateurs où ils sont affectés par de meilleures stratégies de management, d’intégration, de fidélisation et surtout d’accompagnement. Le fruit de ces combinaisons est l’implication et le dévouement des acteurs de l’entreprise.

De ce fait, le mélange d’une bonne performance et d’une qualité de vie au travail agréable, l’entreprise ne peut qu’être attractive et recruter de futurs talents dans ses rangs.

Conjurer l’absentéisme et les turnover

Pourtant l’objectif majeur de cette expérience est de motiver le salarié afin que celui-ci vienne au travail chaque jour avec de l’envie. Réduire le taux d’absentéisme est alors le jeu de guerre opérationnel que cherche les acteurs RH où 22% d’entre eux place cet objectif en tête de liste.

L’accompagnement et la valorisation du travail des collaborateurs sont recherchés au quotidien, où cela passera par plusieurs points :

  • la gestion du stress
  • aménagement du temps de travail
  • amélioration des conditions de travail (télétravail)
  • acquisition de nouvelles compétences

Toutes ces actions permettent d’entretenir un bon relationnel entre collaborateur.

Cependant, une fois les stratégies mises en place, il faut songer à recueillir les avis et les analyser, afin d’optimiser l’expérience collaborateur, car seulement 59% des entreprises, ayant installé cette politique, réalisent des sondages sur le climat régnant dans la société.

Vous serez surement également intéressé par

  • 43
  •  
  •  
  •  
  •