La QVT ne suffit plus, pensez QVG !

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Avez-vous aimé cet article ?

La Qualité de Vie au Travail est un sujet que l’on a vu particulièrement monter ces dernières années dans l’entreprise. En effet si cette démarche recoupe sur le terrain beaucoup de réalités, elle est trop souvent réduite au bien-être au travail alors qu’il s’agit avant tout d’une problématique de management. Mais si le management influe donc directement sur la qualité de vie au travail, il ne peut au même titre que le bien-être, influer de manière totale sur comment le collaborateur se sent au quotidien. Pour répondre à cela, il convient donc de changer de paradigme : et d’adopter la vision QVG, soit « Qualité de vie Générale ».

Selon une enquête Kantar-TNS pour l’ANACT : 93% des entreprises de plus de 250 salariés avaient initiées une démarche QVT en octobre 2017. Prendre en compte la Qualité de Vie au Travail est donc quelque chose de communément admis aujourd’hui. Pourtant, la QVT se révèle être aujourd’hui de plus en plus insuffisante dans sa manière de prendre en compte le collaborateur. En effet, nombre de paramètres influent sur la vie de celui-ci et impactent son travail au quotidien. Une hauteur de vue est donc nécessaire pour adopter une démarche véritablement efficace. C’est là que le prisme QVG trouve tout son sens.

Qu’est-ce que la QVG ? Il s’agit pour Carole Degouy, responsable du développement au CREDIR – organisme initiateur de la QVG – « de prendre en compte non-seulement l’amélioration de la Qualité de Vie au Travail, et aussi la prise en compte de la Qualité de Vie Hors-Travail (QVHT) et la santé du collaborateur ». Elle ajoute : « le concept de QVT comme seule grille de lecture sera obsolète prochainement car on ne peut plus être considéré uniquement par le prisme du travail dans un contexte où la frontière entre vie professionnelle et vie personnelle est de plus en plus poreuse ». Ainsi, tous les paramètres sont à prendre en compte : le sommeil, l’alimentation, l’exercice physique, la vie sociale … Afin d’obtenir un résultat exhaustif et donc de pouvoir agir concrètement sur la vie du collaborateur.

Un label QVG, gage d’attractivité pour l’entreprise

Pour expliquer ce qu’est la QVG, il convient de comprendre ce qu’est le CREDIR. Créé en 2013, il s’agit d’un organisme de recherche, d’information et de formation. Il est l’initiateur de la QVG et travaille à la faire rentrer dans les mœurs de l’entreprise. Comment travaille le CREDIR ? « Nous avons à ce jour recueilli 35 000 pages de transcrits au cours d’entretiens individuels, selon la technique du récit de vie et selon le principe de parité,  afin de d’établir une cartographie du monde du travail ». Elle complète : « Avec cette position privilégiée, le CREDIR est devenu un observatoire unique en Europe ». Ce qui fait donc du CREDIR, un interlocuteur de choix pour aborder ce vaste sujet qui évolue à chaque instant.

Il délivre par ailleurs le label #QVG qui est un partenariat dans lequel le CREDIR s’engage à livrer des informations liées à l’équation innovante QVG (= Santé + QVT + QVHT), et l’entreprise/organisation s’engagent à diffuser ces messages QVG à l’ensemble des collaborateurs.  Ce label, gage d’attractivité pour l’entreprise, démontre une véritable prise en compte d’ensemble de la question de la vie en lien avec le travail. Appliquée à grande échelle, cette démarche peut bénéficier à l’entreprise dans son ensemble. Car un salarié bien dans sa vie, bien au bureau et en bonne santé sera un salarié plus épanoui et prêt à s’investir au mieux dans son travail.

Vous serez surement également intéressé par

  •  
  •  
  •  
  •  
  •