La montée en compétences : un enjeu pour tous !

  • 9
  •  
  •  
  •  
  •  

Avez-vous aimé cet article ?

Il est une problématique que les dirigeants, les managers et les collaborateurs de notre temps connaissent bien : c’est la montée en compétences. Enjeu de performance et de fidélisation des collaborateurs, il s’agit néanmoins d’un sujet complexe qui demande patience, réflexion à long terme et hauteur de vue. Dès lors, comment aborder le sujet de la montée en compétences, par ailleurs fortement lié à celui de la reconnaissance au travail ? 

La montée en compétences des collaborateurs s’inscrit notamment dans les objectifs de la loi « Avenir Professionnel » publié le 6 septembre dernier au journal officiel et entré en vigueur le 1er janvier 2019. Au travers d’une série de mesures comme le passage en euros du compte personnel de formation (CPF) ou la création du CPF de transition professionnelle, le but affiché est de rentre les actifs acteurs de leur projet professionnel. 

Au-delà de tous les dispositifs existants, l’entreprise doit les y aider avec une politique d’entreprise apprenante. Celle-ci pourra être mise en place au travers d’expérimentations, afin de déterminer quel dispositif est le meilleur pour l’entreprise. Les managers, en première ligne sur le développement des compétences des collaborateurs devront quant à eux, explorer leurs conduites managériales. Et en particulier leur capacité à déléguer des tâches à valeur ajoutée.

Les managers doivent être aidés par leur direction

 

C’est en effet par la pratique et notamment la réalisation des dites tâches que le collaborateur va non-seulement progresser mais aussi s’épanouir et se sentir reconnu dans son travail. Mais cette délégation nécessite un bon encadrement, ce qui signifie : faire un vrai retour sur le travail effectué, motiver les troupes, bien gérer son temps, savoir déléguer ou encore coacher les collaborateurs ; autant de défis que doivent affronter les managers au quotidien.

Pour Hichem Lazrek, Chef de projet chez Menway Carrières : « C’est le rôle du manager de savoir déléguer efficacement et beaucoup y sont prêts, mais ils doivent impérativement y être aidé. Si la direction ne créé pas les conditions nécessaires à cette délégation alors la montée en compétences est compromise. Celle-ci permet pourtant à l’entreprise de gagner en productivité de manière importante ! »

Ainsi, il convient de former les managers à la montée en compétences des collaborateurs, et donc à la délégation de tâches qui ne relève pas forcément de l’évidence. Le succès de vos projets en dépend ! Comme disait John D.Rockefeller : « bien diriger une entreprise, c’est être capable de montrer à des employés ordinaires comment faire le travail d’employés plus haut placés ».

Vous serez surement également intéressé par

  • 9
  •  
  •  
  •  
  •