Génération Z : quelle vision de l’entreprise ?

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Avez-vous aimé cet article ?

Comparé à la Génération Y qui a fait écrire plein de livres à son sujet, la Génération Z se fait plus discrète, décryptage…

Génération Z, leur rêve ? Créer leur « boîte » …

La génération Z va également privilégier la création, à l’instar de leur prédécesseur, leur mode de consommation exploité par son usage d’internet et notamment des réseaux sociaux vont les pousser à chercher constamment de nouvelles idées et les mettre en application. Ils vont « live streamer », produire leurs propres vidéos sur Youtube, partager leurs propres photos. Ils sont constamment à la recherche de compétences qui vont leur permettre d’être indépendant sur leur projet (design, production vidéo…).

Grâce à cet écosystème digital, cette envie de créer se retrouve dans leur vision du travail et les encourage dans leur esprit entrepreneurial. Demandez à un jeune de la génération Z ce qu’il veut faire plus tard et il vous répondra « créer ma boite ». En ayant grandit au travers de la crise économique, ils ont peu confiance en l’entreprise, leur approche du monde de travail est de ce fait très individualiste.

… Ou rejoindre une PME

La deuxième réponse pour la génération Z quant à leur avenir professionnel est de « rejoindre une PME ». En effet, à l’instar de leur prédécesseur, les jeunes de la génération Z sont attirés par les PME, de part de leur structure à taille humaine où la prise de parole est facilitée, où ils pourront exister et être reconnus plus facilement. Si la génération Y était plus attirée par les grands groupes, notamment du CAC40, la génération Z se verrait comme un numéro dans une entreprise et donc sans aucune valeur ajoutée.

Quelle conclusion ?

Cette nouvelle génération souhaite exister, s’affirmer, créer, se réaliser… pour réussir. Face à leur hyper-connexion, ils ont besoin d’une entreprise avec un management horizontal, de proximité où la prise de parole est facilitée. Les entreprises doivent donc prendre en compte ce phénomène culturel, en repensant dans un premier temps leur modèle de management pour aller vers un leadership humain plus équilibré, en développant davantage la culture d’entreprise autour d’une culture digitale, de communauté partageant les mêmes valeurs.

 

 

Vous serez surement également intéressé par

  •  
  •  
  •  
  •  
  •