La prise de décision échappe encore à beaucoup de salariés

  •  
  •  
  •  

Une récente étude OpinionWay montre qu’au sein de l’entreprise, la prise de décision échappe encore beaucoup aux salariés.

En effet, moins d’une décision sur deux (44%) peut être aujourd’hui prise par les salariés eux-mêmes. Une moyenne qui décroit logiquement avec le statut et le niveau de responsabilité, mais qui reste faible dans l’absolu, y compris pour les cadres (55%).

La direction décide

2/3 des salariés estiment de ce fait que les décisions au sein de leur entreprise ont tendance à être prises au niveau de la direction. A l’inverse, ils sont 1/3 à dire que dans leur entreprise, les décisions ont tendance à se prendre au plus près du terrain.

Des prises de décision trop lentes

À l’heure où les changement s’accélèrent, les salariés estiment, pour près de la moitié d’entre eux (49%) que les décisions ne se prennent ni plus vite, ni plus lentement qu’il y a 5 ans. Ils sont même 28% à déclarer qu’elles sont devenues plus lentes (et 7% estiment qu’elles sont beaucoup plus lentes). Et quand on leur demande si les dossiers sur lesquels ils travaillent aboutissent plus rapidement ou plus lentement qu’il y a cinq ans, les salariés sont désormais une majorité à répondre “Plus lentement” (25%).

Travail collaboratif

Des salariés plutôt partagés sur l’efficacité de la collaboration au sein de leur entreprise. S’ils sont 61% à trouver la collaboration efficace, ils sont près de 4 salariés sur 10 à la juger inefficace au sein de leur entreprise. Les non managers et les salariés travaillant dans des organisations matricielles se montrent notamment les plus critiques. A l’inverse, 72% des managers estiment cette collaboration efficace.

Vous aimerez aussi