La pause déjeuner en chiffres

1 décembre 2017Actualités, Conjoncture
  •  
  •  
  •  

Chaque année, les salariés dépensent 5,5 milliards d’euros pour leur repas du midi. Mais ils n'ont pas tous la même façon de se restaurer : certains apportent leur « lunch box » ou préfèrent déjeuner à l'extérieur quand d'autres choisissent les restaurants d'entreprises ou privilégient un repas chez eux.

la pause déjeuner en chiffres

La « lunch-box » s'impose.

La majorité des salariés français préfèrent apporter leur déjeuner au travail. Ils sont 33% à privilégier cette option. Plusieurs raisons à cela : préparer son propre repas et l'apporter sur son lieu de travail est idéal pour maitriser son budget déjeuner. C'est par ailleurs l'occasion pour le salarié de cuisiner selon ses propres goûts.

A la maison.

Les salariés sont également très nombreux à rentrer chez eux pour se restaurer durant la pause de la mi-journée. En 2017, 33% des salariés préfèrent déjeuner à la maison. Une bonne façon de maitriser son budget. C'est aussi l'option préférée des dirigeants d'entreprises : ils sont 56% à rentrer chez eux pour la pause déjeuner.

La cantine reste une valeur sûre.

Si les « lunch-box » se sont imposées dans les habitudes des salariés, la cantine ou le restaurant d'entreprise reste une valeur sûre. Ils sont 20% à s'y rendre durant leur pause déjeuner. Il faut toutefois noter que beaucoup d'entreprises n'ont pas de cantine et n'offrent donc pas ce choix à leurs salariés.

Peu de restaurant ou de snacking.

Les salariés qui profitent de la pause déjeuner pour se restaurer à l'extérieur sont les moins nombreux. Seuls 18% des salariés choisissent un repas au restaurant ou en brasserie, ou même l'achat d'un sandwich ou snack.


Total de 104% : certains salariés alternent entre deux options.

Vous aimerez aussi