L’évolution de la marque employeur les 3 prochaines années ?

Pour attirer les talents, les entreprises soignent leur image sur  internet et particulièrement sur les réseaux sociaux (Facebook et LinkedIn, ainsi que Twitter, Instagram…). Le cabinet international Universum a réalisé une enquête en interrogeant plus de 2.000 cadres supérieurs (des PDG, des DRH, des responsables du recrutement, etc.) sur leur vision de la marque employeur en 2020 et les évolutions qu’ils/elles attendaient. Voici ce que dit cette étude.

Mais qui gère  la marque employeur ?

Premier constat d’Universum : seulement 58% des responsables RH estiment qu’ils sont responsables de la  marque employeur et 60% des dirigeants estiment  que c’est leur  responsabilité.

Plus étonnant encore : les dirigeants ne sont que 53% à appeler de leur vœux une coopération plus étroite sur la marque employeur à l’avenir. Les responsables recrutement sont 77% à le souhaiter, les responsables de la marque employeur sont 75% alors que les responsables du marketing sont 64%.

Comment va évoluer la marque employeur à l’horizon 2020 ?

Aujourd’hui, 3 indicateurs sont principalement retenus par les entreprises pour évaluer la  performance de leur  marque employeur :  le taux de rétention moyen est jugé le plus important (cité par 46% des sondés), puis  la qualité des candidatures retenues (45%) et le niveau d’engagement des employés (45%).

Alors, quels sont les objectifs à  atteindre d’ici 2020 selon les responsables de la marque employeur ? D’abord, faire atteindre le niveau mondial à  sa marque employeur, puis, sécuriser les besoins de recrutement de l’entreprise sur le long terme.

Diffusion de la marque employeur

Loin devant, les réseaux sociaux sont les  outils prioritaires pour faire vivre la marque employeur (35%). Arrivent ensuite les sites carrières (29%) et les job-boards (12%). A noter qu’ils sont aussi 9% à se tourner vers les publications sponsorisées sur les réseaux sociaux.  Dans les prochaines années, les réseaux sociaux seront de plus en plus  utilisés pour animer la marque employeur. C’est la conviction de 70% du panel interrogé.

Vous aimerez aussi