L’apprentissage va mieux !

13 septembre 2017Conjoncture
  •  
  •  
  •  

Bonne nouvelle : l’apprentissage se porte de mieux en mieux en France. Une récente étude du ministère du Travail nous le révèle : en 2016, le nombre de nouveaux contrats d’apprentissage dans le secteur privé a augmenté de 1,9% par rapport à l’année précédente. Dans les faits, cela correspond à 275.300 nouveaux apprentis.

Comment expliquer cette hausse ?

Cette tendance générale cache pourtant des disparités entre diplômes : en effet, on observe que les contrats signés dans l’enseignement supérieur (bac+2 et plus) augmentent, alors que les autres baissent (bac pro, CAP, BEP).

Une élévation du niveau

En 2016, le nombre d’embauches d’apprentis en formation de niveau bac+2 (ou plus) a augmenté de 5,6% (dans les entreprises de 10 salariés ou plus). On constate ainsi une élévation du niveau d’entrée en apprentissage, puisque 50% des jeunes ont désormais le niveau bac. Par ailleurs, le niveau du diplôme préparé est aussi en hausse. En effet, 35% des apprentis entrants préparent un diplôme de niveau bac+2 ou plus. Un chiffre en hausse de +5,3%.

D’autres catégories en baisse

En 2016, 20% des nouveaux apprentis visent un niveau bac pro et 41% s’orientent vers un diplôme de niveau CAP. Deux catégories qui, elles, sont en baisse (-1,3% et -1,1%). Une baisse qui s’inscrit dans une tendance à long terme.

On observe également une différence entre ces catégories concernant le taux de rupture et d’abandon. Chez les apprentis préparant un diplôme de niveau CAP-BEP, le taux de rupture est de 38% alors qu’il ne s’élève qu’à 16% dans le supérieur.

Vous aimerez aussi