Les jeunes sont-ils heureux au travail ?

Près de 8 jeunes sur 10 de moins de 30 ans en poste sont aujourd’hui heureux au travail. Ils sont mêmes près d’un tiers à être très heureux, selon une étude Opinion Way pour Agefos-PME.

Pour les jeunes, le bonheur au travail passe avant tout par une juste reconnaissance du travail accompli et par des bonnes relations avec leur supérieur hiérarchique. Ces deux critères sont en effet cités par 95% des moins de 30 ans, devant l’ambiance générale (94%) et les relations avec leurs collègues (93%). Ils sont également plus important pour les femmes (97%) que pour les hommes (respectivement 92% et 93%).

Les femmes sont également plus sensibles (92%) que les hommes (88%) au respect de la séparation entre la vie professionnelle et la vie personnelle.

Le salaire et les horaires toujours déterminants

Le salaire perçu reste un élément fort contributif de l’épanouissement des jeunes au travail pour 92% d’entre eux, mais il est cité après l’intérêt des missions qui leur sont confiées.

La flexibilité sur les horaires et lieux de travail est également un élément important pour 87% des jeunes de moins de 30 ans. Ils sont, d’ailleurs, 51% à juger que la modulation de leurs horaires de travail est tout à fait prioritaire. Les jeunes aspirent en effet à développer le télétravail pour 66% d’entre eux, un aspect prioritaire pour 2 jeunes sur 10.

Sur une échelle de 1 à 10, la note donnée par les jeunes à leur bonheur au travail est aujourd’hui de 6,6. Une moyenne légèrement en baisse par rapport à l’édition 2016 de l’enquête où elle était de 6,7.