French Tech : la distinction vie pro / vie privée est dépassée

Une étude de l’Ifop pour SFL a essayé d’objectiver la question de la qualité de vie au travail dans les French Tech en interrogeant directement les premiers concernés, à savoir les salariés. Car dans la french tech, le bureau n’est plus uniquement consacré au travail, mais s’ouvre au contraire à d’autres utilisation : vie privée, vie sociale entre collègues, détente… 

Un lieu de vie

Concernant ce qu’ils pensent de leur bureau, l’écart est flagrant entre l’ensemble des salariés et ceux de la french tech. Alors que 57% des salariés non FrenchTech estiment que leur bureau est un lieu de travail dans lequel ils souhaitent passer le moins de temps possible, ce chiffre tombe à seulement 17%. Par ailleurs, 82% des salariés de la tech déclarent “aimer passer du temps” à leur bureau, contre 43% pour la population générale.

Comme à la maison

Selon Patrick Foster, CFO et Responsable RH de Drivy : “certains espaces de travail, comme les salles de réunion ou la cuisine, ont été conçus de sorte qu’ils deviennent facilement des lieux où se retrouver, travailler ensemble, déjeuner ou faire une pause. C’est le cas d’une de nos salles de réunion où l’on improvise des tournois FIFA ou Guitar Hero en soirée. Il n’y a pas de cloison entre les bureaux et la cuisine, qui est complètement ouverte. C’est autant un lieu pour se restaurer qu’un espace de travail, qui accueille régulièrement des meetups. Il nous arrive également d’y diffuser les keynotes Apple ou les matchs de foot. Sans oublier bien sûr la terrasse qui fait une vraie différence, à chaque rayon de soleil elle devient la zone de travail privilégiée d’une grande partie de l’équipe. »

Tout faire au bureau

Ainsi, selon cette étude, on observe que 68% des salariés de la tech déclarent préférer déjeuner au bureau plutôt qu’à l’extérieur (ils ne sont que 44% dans la population générale). De même, 50% des salariés de la tech expliquent qu’ils préfèrent se détendre au bureau plutôt qu’ailleurs (30% dans la population générale).

Thibault Lanthier CEO & Co-Fondateur de MonDocteur, explique : « Nous avons volontairement opté pour une décoration et une organisation de l’espace « comme à la maison » pour casser l’aspect « bureaux » et gommer la dichotomie vie professionnelle / vie personnelle. Nous disposons d’une grande cuisine familiale, de canapés et de tables basses, d’un papier peint déco, d’une table haute… Tout en gardant des critères clés pour une atmosphère de travail et un espace qui nous ressemblent : ouvert, calme, avec un mur d’ardoises que les collaborateurs peuvent s’approprier, l’affichage de nos valeurs et de photos de l’équipe sur les murs. »

Vous aimerez aussi