Dialogue social : ce qu’en pensent les salariés et les chefs d’entreprise

Une étude du groupe Humanis réalisée par l’institut Odoxa publié cette semaine présente le sentiment des salariés français par rapport au dialogue social dans leur entreprise.

Si 71% des salariés se déclarent épanouis au travail seuls 52% d’entre eux font confiance aux institutions représentatives du personnel pour défendre leurs intérêts, un taux qui se dégrade, puisqu’ils étaient 60% en 2015. 80% des chefs d’entreprise considèrent les Instances Représentatives du Personnel comme constructives et à l’écoute. Mais ce chiffre est en forte baisse par rapport à 2015 (-8 points).

52% des salariés français estiment que le dialogue social va en se dégradant dans leur entreprise, alors que 81% des chefs d’entreprise jugent qu’il s’améliore. Le dialogue social permet de réduire les problèmes et d’améliorer la vie au travail. C’est ce que jugent 57% des salariés. Ils sont même 62% à considérer qu’il est bon pour l’entreprise.

Pour autant, 73% des salariés jugent qu’il doit être constructif, et 27% des chefs d’entreprise qu’il soit apaisé.

Parmi les grands thèmes qui doivent être davantage abordés par la négociation collective, la question des salaires est toujours le premier item, cité par 67% des salariés et en progression de 5 points par rapport à 2015. Suivent les conditions de travail, item cité par 49% des salariés, les rémunérations annexes (primes, épargne salariale) par 47%. Le temps de travail n’est cité que par 29% des salariés, mais est davantage plébiscité que l’année précédente et la formation par 25% des salariés, contre 33% en 2015.

Vous aimerez aussi
Étiquettes :