Une dernière chance pour Viadeo ?

  •  
  •  
  •  

Le réseau social professionnel français a été racheté par le groupe Le Figaro. Ce jeudi, l’entreprise a présenté ses perspectives destinées à relancer le service. Peut-être une toute dernière chance pour le réseau social ?

Une situation très compliquée

Le réseau social français, créé en 2004, a connu une véritable descente aux enfers depuis quelques années. Une stratégie de développement à l’international qui n’a pas fonctionnée, des choix stratégiques inadaptés et une concurrence féroce ont ainsi conduit Viadeo à enregistrer une perte abyssale de 52 millions d’euros en 2015 (le double de son chiffre d’affaires). En 2016, le cours de son action en bourse s’est effondré. Le 29 novembre 2016, le réseau social est placé en redressement judiciaire avant d’être racheté en décembre 2016 par le Figaro, pour 1,5 million d’euros.

“Viadeo a connu des hauts et des bas au cours des dernières années” explique Thibault Gemigani, le nouveau directeur général du réseau social professionnel français. Une phrase qui s’arrange avec la vérité, tant on pourrait plutôt parler de “bas et de bas”.

Se relancer sur la France

Pour relancer Viadeo, la direction a donc décidé de stopper net les ambitions internationales. Thibaut Gemignani explique au JDN : “Le nouveau Viadeo sera organisé autour de deux mots clés qui nous paraissent importants : la proximité et la confiance. Par rapport à l’ancienne formule, nous souhaitons créer du lien avec nos membres qu’il s’agisse d’entreprises, de salariés ou de partenaires extérieurs”.

Un travail qui risque d’être fastidieux, tant Viadeo a du retard sur son principal concurrent LinkedIn. Avec seulement 7,5 millions de membres français, Viadeo a surtout beaucoup de mal à fidéliser ses visiteurs. Par exemple en terme du nombre de connexions par mois. En effet, 20% des membres de LinkedIn se connectent au moins une fois par mois, alors qu’ils sont presque moitié moins à aller sur Viadeo. La direction estime qu’entre 10 et 15% de ses membres se connectent sur le site chaque mois, soit à peine un million de personnes. Par ailleurs, ils ne sont que 50.000 à payer un abonnement aux services premium.

Miser sur le Figaro

Autre stratégie présentée lors de la conférence de presse de ce jeudi : la mise en place de passerelles avec les sites du groupe Figaro. Car le groupe est propriétaire de plusieurs sites d’offres d’emplois comme le célèbre Cadre Emploi et KelJob. “Nous voulons faire en sorte de créer des CV sur Cadremploi et Keljob à partir de profils Viadeo et vice versa. Tous ces sites permettront aux membres d’accéder à plus d’opportunités professionnelles et aux recruteurs d’accéder à un plus large vivier de candidats” explique Thibault Gemigani, le nouveau directeur général du réseau social professionnel français.

Autres nouveautés

D’autres annonces ont été faites par la direction de Viadeo, à commencer par l’algorithme de propositions d’emplois qui sera refondu. Le site web va également subir quelques adaptations. L’ergonomie générale du site et notamment le menu haut du site vont être modifiés dans le but de faciliter l’accès aux messages, aux demandes de contact ou au profil.

Côté identité visuelle, le logo passe au orange. En revanche, le reste du site ne changera pas pour l’instant. Toutefois, une possible refonte est prévue dans plusieurs mois. Autre annonce : un outil destiné aux recruteurs et aux chasseurs de tête va intégrer les CV des membres de Viadeo dans sa base de données.

Réaction trop lente ?

Seul problème : toutes ces belles attentions, si elles ont bien été annoncées, ne sont pas encore prêtes et devraient se mettre en place petit à petit, au fil des mois. Par exemple, la refonte des offres premium de Viadeo n’aura pas lieu avant… début 2018 ! C’est pourtant LE point le plus problématique selon les utilisateurs de Viadeo. Le risque est donc de décevoir définitivement des utilisateurs qui reviennent sur le site après toutes ces annonces et qui ne découvrent pourtant aucun des changements annoncés.

Une dernière campagne de pub

Et si le salut du réseau social passait par la pub ? Viadeo va en effet lancer une grande campagne de communication. Tout d’abord, Viadeo va envoyer un mail à tous ses utilisateurs inactifs afin de les inciter à utiliser de nouveau le service. Puis une campagne télévisée sera diffusée à la rentrée. Tout cela sera-t-il suffisant pour sauver l’entreprise ? Affaire à suivre.

Vous aimerez aussi