Quelles compétences pour les métiers de demain ?

A l’occasion de l’édition 2017 de son Université du Numérique le Medef s’est penché sur la question des compétences qui seront recherchées par les entreprises à l’aune de la révolution numérique.

Si le constat de l’incertitude de l’impact du numérique sur les emplois est partagé, tous les acteurs des RH notent déjà des évolutions dans les compétences recherchées dès aujourd’hui. On ne connaît pas encore les métiers de demain, ni quand on aura besoin de ces métiers, de ces services, mais il est sûr que toutes les entreprises auront besoin de collaborateurs dotés d’une capacité à s’adapter.

Ce sont en effet, ce qu’on appelle les soft-skills, qui sont de plus en plus déterminantes. Coopération, créativité, capacité à prendre du recul … ces « compétences douces » ne sont pas sanctionnées par un diplôme, mais peuvent se développer grâce à l’expérience.

Dans un monde en perpétuel mouvement, les entreprises comptent avant tout sur leurs collaborateurs actuels pour s’adapter aux changements. Marie-Claire Carrère-Gée, directrice du Conseil d’Orientation pour l’Emploi explique à ce titre qu’ « en 10 ans, sur certains métiers, le nombre de compétences exigées a été multiplié par 2 ».

Denis Jacquet, président de l’Observatoire de l’Uberisation, ajoute même que c’est le référentiel du recrutement qui est en train de changer. Nous avons toujours eu l’habitude de regarder les diplômes et les connaissances. Aujourd’hui il y a un changement de paradigme vers les compétences.

Vous aimerez aussi