Classement des entreprises préférées des jeunes diplômés français

Quelles sont les entreprises préférées des jeunes diplômés ? Quels sont les secteurs qu’ils plébiscitent ? Pour le savoir, l’agence de communication 4ventsgroup vient de publier une enquête réalisée auprès de plusieurs milliers de jeunes diplômés (en partenariat avec Le Figaro Étudiant).

 

Universitaires, titulaires d’un bac +2 (BTS, BUT) ou d’un bachelor, étudiants et diplômés d’écoles de commerce et d’ingénieurs… Les attentes des jeunes diffèrent selon leur niveau d’études.

 

Voici, tout d’abord, le classement des  50 entreprises dans lesquelles rêvent de travailler les jeunes diplômés.

 

Place Entreprise Place Entreprise
1 Google 26 Deloitte
2 Airbus Group 27 Heineken
3 Facebook 28 EY
4 L’Oréal 29 Canal +
5 Microsoft 30 Michelin
6 Danone 31 Air Liquide
7 Thalès 32 SNCF
8 Nestlé 33 Unilever
9 Décathlon 34 Vinci
10 LVMH 35 Orange
11 EDF 36 KPMG
12 Ubisoft 37 Saint-Gobain
13 Dassault Systèmes 38 Société Générale
14 Coca-Cola 39 Disneyland Paris
15 Air France-KLM 40 AccorHotels
16 Total 41 Véolia
17 Amazon 42 P&G
18 Hermès 43 PwC
19 BNP Paribas 44 Capgemini
20 Safran 45 Carrefour
21 IBM 46 Pernod-Ricard
22 Dassault Aviation 47 HSBC
23 Chanel 48 Schneider Electric
24 PSA Peugeot-Citroën 49 Engie
25 Renault 50 Alstom
4ventsgroup

Google, indéboulonnable !

Le géant américain s’installe durablement dans le cœur des jeunes Français. Quel que soit son  niveau d’étude, le jeune diplômé français rêve de travailler chez Google. C’est aussi le cas pour Facebook, 3ème du classement, et qui attire également beaucoup les jeunes diplômés.

Pour les diplômés de grandes écoles : le conseil

Si l’on détaille ce classement selon le diplôme, on peut observer quelques changements. Ainsi, les diplômés d’écoles d’ingénieurs  semblent privilégier les secteurs de l’énergie (42%) et de l’industrie (39%). Les diplômés d’écoles de commerce se tournent quant à eux vers les secteurs du luxe (37%) et du conseil (30%). Dans l’ensemble, on peut noter que le conseil est  préféré par l’ensemble des sortants des grandes écoles (29%). Dans le même temps, on observe des secteurs en perte de vitesse. Ainsi, l’énergie et l’industrie semblent moins attirer qu’il y a quelques années : ils sont en recul respectivement de 5 et 7 points par rapport à 2015.

Ingénieurs  et managers

Autre information : certaines fonctions attirent plus  que d’autres au sein de ces entreprises. Ainsi, la recherche et développement (R&D) est fortement recherchée  par les ingénieurs (61%) et peu par les diplômés d’écoles de commerce (13%). A l’inverse, les managers privilégient  le marketing à 51% (contre 13% pour les ingénieurs).

Le choix

Les étudiants et jeunes diplômés choisissent les entreprises d’abord en fonction  de leur secteur d’activité (62%), de leur dimension internationale (59%) et de leur situation géographique (54%). Les grandes entreprises internationales sont le meilleur moyen, selon eux, pour «bien gagner  leur vie» (45%) et «apprendre et progresser plus vite» (25%). Afin de trouver l’emploi qu’ils occupent actuellement, les jeunes actifs ont d’abord  utilisé l’intranet et le réseau d’anciens élèves de leur établissement. Il faut noter que pour leur recherche d’emploi, les jeunes sont 1 sur 3 à utiliser les réseaux sociaux. En détail : 76% d’entre eux utilisent LinkedIn et 29% font appel à Facebook.

Charge de travail

Les diplômés d’écoles de commerce et d’ingénieurs considèrent “travailler beaucoup” à partir de 45 heures hebdomadaires, contre 43 heures chez les universitaires. Par ailleurs, plus de 80% des jeunes diplômés se disent prêts à travailler beaucoup à condition d’accomplir des missions intéressantes (84%), d’être mieux payés et d’acquérir de nouvelles compétences (73%).

Vous aimerez aussi